[TEAM TRAIL 2019] Entretien avec Fleury Roux

Tu as vécu une saison pleine auréolée notamment par un titre de Champion de France du Kilomètre Vertical ; quel est ton plus beau souvenir de l’année 2018 ?

Il y a eu de nombreux beaux souvenirs en 2018 notamment sur les stages trail avec de belles rencontres et de super paysages. D’un point de vue sportif, je retiendrais le titre de Champion de France mais également le Pilatrail, une course locale dans le massif du Pilat (42km / 2400m d+) où je me suis régalé du début à la fin dans mes chemins d’entrainement.

A l’opposé, quel a été ton moment le plus difficile ?

 

Le Championnat de France de Trail court fût sûrement le moment le plus difficile de la saison. C’était l’objectif de l’année et j’ai malheureusement eu une préparation tronquée dû à une entorse à la cheville quelques semaines avant. J’ai souffert durant toute la course pour finir loin de mes espérances.

Tu as changé tes habitudes en partant t’installer à Font-Romeu, qu’est-ce que cela modifie au quotidien dans ton entraînement ?

Il y a peu de modifications dans mon entrainement quotidien et dans sa structuration. Certaines séances d’intensité peuvent parfois se ressentir plus difficiles, notamment au niveau de l’allure à cause de l’altitude mais l’adaptation est assez rapide. J’essaye de profiter de la région pour intégrer plus fréquemment du vélo ou du ski de fond l’hiver.

Fleury sur la course du Carlit, dans son nouveau décor

Quel est ton objectif de la saison 2019 ?

Le principal objectif de la saison est le Championnat de France de Trail en août. Je compte également préparer le Championnat de France de course en montagne début juin et profiter de cette préparation pour être en forme au 23km du Mont-Blanc fin juin.

Tu es également coach pour Trails in France, quel conseil général pourrais-tu prodiguer à quiconque voudrait préparer un trail en 2019 ?

Il est important en trail de respecter la notion de progressivité dans l’entrainement (il faut essayer d’augmenter le volume d’entrainement hebdomadaire de manière progressive d’année en année), c’est le point clé pour performer, prendre du plaisir et éviter les blessures. Avant de préparer un trail en 2019, il sera nécessaire d’analyser la course (distance, dénivelé, profil altimétrique, temps estimé…) et orienter la préparation en fonction de celle-ci. La préparation doit se construire en fonction de son objectif, ses qualités, ses faiblesses et ses contraintes perso, c’est pour cela qu’il faut éviter de prendre des plans d’entrainement dans les magazines (ex : lors d’un 42kms en montagne, la préparation ne sera pas du tout la même pour un coureur visant 5h de course et un autre 8h).

Fleury au départ du trail du Sancy

Laisser un commentaire