fbpx

Le jog à jeun et ses bienfaits 🍽

Aujourd’hui, on vous parle des bienfaits du jog à jeun dans une préparation physique pour un trail, un ultra-trail ou pour une course d’endurance.

Le jog à jeun, c’est quoi ?

Il s’agit d’une sortie « le ventre vide » après 12h sans manger, généralement peu après le réveil et avant le petit-déjeuner.

Cet entraînement est particulièrement adapté à la reprise d’activité, puisqu’elle se fait en douceur et qu’elle permet de brûler des graisses (on ne dit pas que « coupure » = prise de poids mais…on a un peu d’expérience 😅). Puisqu’elle se fait lorsque les réserves glucidiques sont au plus bas, nous utilisons plus rapidement la réserve lipidique (quasi illimitée dans le corps humain quelque soit votre corpulence). Attention toutefois : pour transformer les lipides en énergie, notre corps a besoin de… glucides !

L’entraînement à jeun est donc une séance à part entière qu’il faut réaliser correctement.

Lever de soleil au Pic Saint Loup sur nos stages Wine & Trail et Training Camp

Lever de soleil sur notre Training Camp Belledonne après un bon petit déjeuner (pratiquement 2.000 D+ ce matin-là, impossible de ne pas s’alimenter !)

Pas question donc de s’envoyer un petit 1.000 D+ à jeun demain matin !

Il s’agit d’une une séance « idéale » pour sortir moins d’une heure, et courir à une intensité basse. Il est d’ailleurs très important de respecter ce faible rythme : n’oubliez pas que votre corps est en phase de réveil…Et on ne démarre pas un jog à jeun en sautant du lit !

Bien écouter son corps est essentiel pour cette séance : respecter l’échauffement, partir avec une gourde car la déshydratation favorise les blessures.

Quelle utilité ?

On a parlé de la filière lipidique qui va être rapidement sollicitée. Cela va entraîner votre corps à utiliser les lipides comme substrat énergétique, ce qui sera bénéfique en vue de la préparation d’efforts longs à très longs (comme les ultra trails). En effet notre organisme va s’adapter à cette privation de glucides, qui est son principal carburant, et trouver d’autres ressources pour avancer.

Au retour de la séance, vous allez également pouvoir profiter de la fenêtre métabolique, phase pendant laquelle votre organisme va reconstituer rapidement son stock de glycogène (on en parlera plus tard…ou en stage 😅).

Enfin, comme pour toute séance, vous allez sécréter des endorphines et ainsi commencer la journée avec le sourire 🙂

La conquête des 14 2000 des Bauges

Lever de soleil sur la Lauzière et Belledonne sur notre stage Trail & Yoga dans les Bauges

Jog à jeun sur la plage lors de notre Beer & Trail et Training Camp sur la Côte d’Opale

Les points de vigilance

L’auteur de cet article est un adepte du jog à jeun, qui connaît bien son corps et l’utilise à bon escient. Mais cette séance est loin d’être anodine et il vous faudra faire attention :

  • à votre allure, qui doit être faible
  • à la durée, il s’agit d’une séance assez courte
  • à ne pas trop la répéter car elle générerait de la fatigue
  • à emmener un aliment sucré en cas d’hypoglycémie et un peu d’eau

Dans tous les cas, une bonne programmation de ces séances et de votre entraînement, en adéquation avec votre organisation personnelle, professionnelle et familiale est importante. Nos coachs sont à votre écoute pour vous aider au mieux à progresser !

Nous organisons également régulièrement des sorties à jeun sur nos stages trail, et vous conseillons au mieux pour vous permettre de reproduire ensuite cet exercice dans votre planification.

Laisser un commentaire